Ceremony to remember earth — Voiski, Tryphème & more

26.08.22

20:00-06:00
préventes : 10€ - https://ypl.me/nce
sur place : 13€

Il était 6 heures et Katia n’arrivait toujours pas à dormir, le bruit de plastique que faisait le lit à chaque mouvement l’en empêchait, ce contact avec les draps synthétiques, comme un réveil en bloc opératoire, lui donnait l’impression d’une convalescence éternelle.


Elle se leva, enfila sa combinaison blanche et prit le long couloir vitré reliant l’aile gauche et droite du vaisseau. Autour d’elle, les étoiles continuaient à danser la valse magmatique, comme un aquarium où se contemplait le début du monde.
Arrivée devant le grand sas gris et noir, elle glissa sa carte d’accès, la porte s’ouvrit sur un bruit d’air comprimé, elle entra.
La salle des souvenirs était ronde, les murs recouverts de feutre noir étouffaient les sons. Au centre, 3 sièges en cuirs étaient disposés symétriquement, Katia alla s’installer sur celui du milieu et mis en place des électrodes sur son corps, sur son index gauche, elle plaça un tensiomètre, et, pour finir, fit glisser le casque de simulation sur sa tête.
Aucun des voyageurs du vaisseau n’auraient pu tenir aussi longtemps sans cette salle, sans revoir le monde qu’ils venaient de perdre, sans arpenter encore une fois les collines de leur enfance… Sentir le vent d’été chaud au bord des falaises, le vent froid des hivers, quand la nature se brise, retrouver les fantômes de la terre…


Plusieurs options de simulations étaient disponibles, le choix pouvait se faire entre différentes temporalités, la plupart des astronautes préféraient retrouver la terre qu’ils avaient connue jeunes, d’autres au contraire, sélectionnaient des temps plus anciens encore, l’ère des Pyramides ou alors celle des Dinosaures, sans l'espèce humaine qui avait tout foutu en l’air.
Katia, elle, choisissait un programme un peu particulier, toujours le même, elle demandait à la machine de lui faire revivre son départ, les dernières 24 heures avant la mise à feu, retrouver ses adieux à la terre. 
Assise sur le sable, elle contemplait l’horizon vibrant sous un soleil épuisé, la mer calme, comme une berceuse. 
À sa droite, la dernière navette était prête, rigide, le regard vers les astres, n’attendant qu’elle. 
Une sirène retentit, c’était l’heure. Elle se leva. Alors qu’elle jetait un ultime regard vers la mer, alignant ses yeux avec la ligne d’horizon, elle sentit une larme couler sur sa joue, la dernière à tomber sur terre, elle glissa, puis fusionna avec le sable humide rejoignant ainsi toutes les autres dans un adieu liquide à la terre, notre douleur commune, notre déchirure, notre souvenir… Celui de la première mort. 

Le 26 août, venez partager la salle des souvenirs avec Katia.

Line-up

Infos pratiques

Accès PMR
Pas de vestiaires
Fin de la vente d'alcool 1h30 avant la fermeture
Tickets à vendre sur place dans la limite des places disponibles

Comportements oppressifs non tolérés. Pour toute question ou signalement d’un comportement inadéquat, prends contact avec nous en t’adressant à la billetterie !