OXYTOCINE

OXYTOCINE est un projet “d’art total” situé entre pop & théorie porté par l'autrice, musicienne et réalisatrice Julia Maura. À travers ses textes profonds et décalés, l'artiste porte un regard incisif sur son époque et navigue au gré des thématiques du rap à la pop en passant par la chanson française. Pour chaque morceau, Julia réalise un court film tour à tour documentaire, conceptuel ou expérimental et diffuse l’ensemble pendant son live audiovisible. À l’image de son hybridité le projet évolue depuis sa naissance dans des sphères variées : des institutions de la scène indépendante à la scène rap, queer, féministe, squat, porn et militante en passant par les festivals musicaux et les cercles de l’art contemporain. À la suite de la diffusion de certains de ses titres sur France Culture et France Inter, elle a été invitée à écrire et interpréter la bande originale de la série “Justice !” de France TV. En résidence à la Station - Gare des Mines, elle prépare son premier album multimédia.

Avec le soutien du Centre National de la Musique.

JULIA MAURA

Issue à l’origine des Études de Genre et de Politique (EHESS), Julia Maura s’intéresse dans sa musique et ses divers projets audiovisuels et curatoriaux à des questions de sexualité, de genre, de rapports de pouvoir et à leurs intrications avec les croyances et les "nouvelles" technologies. Sa pratique artistique pluridisciplinaire (texte, musique, film) est une manière de donner forme sensible et émotive à ces questions. L'artiste autodidacte défend depuis ses premiers films Galatée à l’Infini & Solène (Douleur Divine) jusqu’à son projet OXYTOCINE une vision accessible et impulsive du geste artistique. Elle choisit parfois dans une démarche d’écologie de moyen d’avoir recours au found footage et au détournement d’outils numérique et s’attache à transmettre ses outils dans le cadre d’ateliers. Elle a co-fondé en 2020 l’association de pratiqueur.euse.s cyberflemme et est également curatrice avec Line Gigot du festival pluridisciplinaire « Pagaille ».