Javiera Hiault-Echeverria

01.07.21–30.09.22

Des communs 

juillet 2021 — juillet 2022

Dans le cadre d'une résidence croisée, la Station - Gare des Mines et le 6B ont invité des artistes à réfléchir et travailler sur les communs, ceux que l'on désire, ceux que l'on crée, ce qu'il en reste. Ces ressources partagées, gérées et maintenues collectivement par des communautés ; qui nécessitent des attentions particulières pour être préservées, pérennisées et utilisées par tous sont au cœur de nos vies, à toutes les échelles : de l'intime au public, depuis nos lieux jusqu'à l'espace public. Elles peuvent être naturelles (une forêt, une rivière), matérielles (une machine-outil, une maison, une centrale électrique) ou immatérielles (une connaissance, un logiciel).

Depuis la porte d'Aubervilliers et le quai de la Seine à Saint-Denis, nous avons proposé sous la forme d’un appel à projet de commencer par rencontrer les équipes, découvrir nos outils, nos pratiques, ce qui nous différencie et ce que l'on partage, ce que l'on peut mettre en commun. Ensuite, éprouver le paysage qui nous sépare : ensemble de vivants, non vivants, plantes, matériaux, flux, architectures - des éléments qui font lien autant qu'ils séparent : un canal, des frontières administratives et physiques, des infrastructures et des flux.

Cette résidence territoriale est financée par le département de Seine-Saint-Denis et se dessine en trois volets : la création d'une œuvre, un ensemble d'ateliers et un temps de restitution public. Elle a pour spécificité d'être suivie par les équipes de programmation artistique du Collectif MU et du 6B, et de se construire entre les deux lieux et les associations partenaires locales.

Javiera Hiault-Echeverria

Javiera Hiault-Echeverria, née en 1983 à Santiago du Chili, vit et travaille en France depuis l’année 2008. Master en arts plastiques et Sciences de l’art de l’Université Paris 1 Panthéons- Sorbonne et Master en art contemporain de l’Université Paris 8, elle réalise des projets de recherche et création en art et travaille activement en collaboration avec des expert.e.s de diverses disciplines. Elle augmente la portée de ces recherches lors des ateliers et workshop de dessin expérimental dans des contextes et avec des publics divers et crée ainsi des protocoles de travail interdisciplinaires. Son travail circule entre France et l’Amérique du sud en activant dans et avec la distance des points de rencontre et simultanéité. 

« Mon travail explore des formes primaires d’organisation du monde et leur revers dans nos modes de faire contemporains. Je m’intéresse aux raccourcis et transferts possibles entre une chose et une autre éloignées dans l’espace ou dans le temps. Pour cela je conçois des protocoles d’observation basés sur le dessin, que je pratique de façon méthodique et systématique dans des environnements spécifiques aux recherches menées.»

www.hiaultecheverria.com