Press Enter to Search

zone-construc


Zones à construire

Nuit Blanche
5 octobre 2019, 21h – 4h
Projection & concerts


À l’occasion du OFF de Nuit Blanche 2019, les murs, façades et recoins de La Station – Gare des Mines se transforment pour une nuit en autant d’espaces de projection. Toute la soirée, une vingtaine de courts métrages, de documentaires, de fictions et de films d’art ayant tous à voir avec le thème des « zones à construire », seront diffusés en plein air, en intérieur, et en accès libre.

Tous ces films, à leurs manières, explorent les chantiers, les banlieues, les périphéries de nos villes. Ces brèches, ouvertes par l’indétermination politique et sociale, se révèlent être des zones à défendre, à s’approprier, et où se composent et s’agencent nos désirs, nos rêves et projections. Ces films expérimentaux et vidéos d’artistes, analogiques ou digitaux, seront projetés dans les espaces intérieurs et extérieurs de La Station – Gare des Mines comme autant d’ouvertures et de fenêtres. Ils transforment nos perceptions des espaces représentés, en révélant « l’inconscient optique » (Benjamin), nous entraînant à les voir autrement mais aussi à les pratiquer autrement. Il s’agit d’une invitation à concevoir ces espaces comme de perpétuelles « zones à construire », indéterminées et perpétuellement en chantier.

__

Cet événement inaugure « L’Observatoire du chantier », saison culturelle de la Station – Gare des Mines 2019-2020. L’observatoire du chantier s’étend sur le territoire avoisinant La Station – Gare des Mines, comme une enquête menée par des artistes invités. Tout au long de la saison, des œuvres, des programmations, des discussions, des ateliers, viseront à constituer un corpus hétéroclite mettant en récit un territoire en pleine mutation.


CONCERTS


En écho à la programmation vidéo, La Station – Gare des Mines accueille le Crak Festival, festival de musiques expérimentales et inclassables dont la 8ème édition a lieu les 26, 27 et 28 septembre à l’église Saint-Merry.

PASCAL BATTUS

YAPING WANG

PASCAL NIGGENKEMPER

PROGRAMME DES PROJECTIONS


Planches, clous, marteaux, de Jérémy Gravayat. 2015. 13'

Mues, de Daniel Nehm. 2017. 20'

Là est la maison, de Victor de Las Heras & Lo Thivolle. 2017. 13'

On Ira à Neuilly Inch'Allah, de Anna Salzberg et Mehdi Ahoudig. 2015. 20'

Chronique du 6ème Bief, de Aliénor Vallet. 2013. 7'

Exposition périphérique, de Marie Ouazzani et Nicolas Carrier. 2018. 52'

Skin of the city, de Solomon Nagler. 2016. 6'50''

Auber-color, de Flavie Pinatel et la classe de CM1 de l’école Malala Yousafzai. 2018. 3'

Délaissé, de Marie Tavernier. 2009. 45'

Bouquets 1-30, de Rose Lowder. 1994-1995. 30'

Domino, de Lotte Schreiber. 2005. 12'

Rondo 1, de Emilie Lamoine. 2018. 18'

Ismail Bahri. 2010. 7'30''

City Slivers, de Gordon Matta-Clarke. 1976. 15'

Francis Alys - Painting / Retoque. 2008. 8'30''

Terminal City, de Chris Gallagher. 1982. 9'

Drag, de Bea Haut. 2017. 5'

A l'ouest des rails, de Wang Bing. 2003. 176' et 135'

Samedi 5 octobre 2019 21:00-04:00 accès libre événement facebook